Le planning familial, l'histoire d'un droit

  Publics : tous publics à partir du collège
13 visuels
2 formats au choix : 45 x 60 cm ou 60 x 80 cm (
≈)
2 supports au choix : bâche pvc 380 gr ou 520 gr
Fixation : oeillets métalliques Ø 1 cm

LOCATION

Le judéo-christianisme a doté les femmes des mêmes facultés que les hommes, mais la référence biblique au péché originel a imposé à leur sujet certains comportements et interdits. Ainsi pendant des siècles, les femmes ont eu le sentiment de n’avoir pour seules fonctions que d’assumer des tâches subalternes et d’enfanter, afin de perpétuer l’espèce humaine. Dès le Moyen Âge, des femmes ont essayé de briser le carcan. Certaines ont argumenté pour conquérir des libertés, d’autres ont fait la preuve de leurs capacités ou de leurs talents. Les siècles passèrent et, malgré la justesse des souhaits formulés, à la fin du XIXe siècle, la situation n’avait que peu évolué. C’est alors que monta une nouvelle revendication : non seulement les femmes aspiraient à une véritable égalité de droits, mais elles voulaient que cesse la domination qui s’exerçait sur leur corps, elles voulaient aussi avoir leur mot à dire sur la question d’avoir un enfant ou de ne pas en avoir ! C’est à l’histoire de la conquête de ce droit que cette exposition est consacrée.
En France, au XIIe siècle, l’espérance de vie était de 14 ans et un enfant sur trois mourait dans sa première année. Pour atteindre
l’âge adulte, les plus résistants devaient surmonter d’autres périls. Dans ce contexte, les mariages se concluaient dès l’adolescence en présence du curé de la paroisse d’un des deux fiancés, comme la règle en était établie depuis le concile de Latran de 1215. Il était apprécié qu’une femme soit apte à faire de beaux et solides enfants car seule la multiplicité des naissances pouvait assurer la pérennité des communautés. Mais le sexe féminin payait le prix fort car les soins étaient précaires, la médecine empirique et beaucoup de femmes mouraient en donnant la vie. D’autres, épuisées par des travaux harassants et des grossesses successives, disparaissaient prématurément...

PLAN DE L'EXPOSITION (13 visuels)

1 - La pérennité des communautés (Moyen Âge)
2 - Des droits inaliénables et sacrés ! (XIIe-XVIIIe)
3 - Les revendications des femmes (XIXe)
4 - Chaque naissance est un bonheur, si... (XIXe)
5 - « la grève des ventres » (début XXe)
6 - Quelques avancées sociales (entre-deux guerres)
7 - La révolution morale (1940-1945)
8 - Le Mouvement pour le Planning familial (1945-)
9 - Le débat de l’avortement (1945-)
10 - La loi sur l’ IVG est votée (1974)
11 - Le bouleversement des mentalités
12 - D’autres mesures
13 - conclusion

 

460.00

13 visuels format 45x60 cm sur bâche pvc 380 gr + 2 oeillets métalliques.