Commémoration de la Grande Guerre, une nouvelle exposition augmentée

Une nouvelle exposition itinérante sur la Victoire de 1918, la paix et ses conséquences.
Au début de l'année 1918, les Allemands ont l'avantage.
La Révolution russe a définitivement éliminé la Russie du conflit, l'Italie est vaincue. Un million d'hommes vont être ramenées à l'Ouest et les Allemands comptent sur leur supériorité numérique pour emporter la décision. Une partie de l'opinion allemande souhaite négocier une paix avantageuse avec la France et l’Angleterre. Ce courant est fort en Allemagne mais le pouvoir impérial et ses alliés pangermanistes, Hindenburg, Ludendorff et les élites allemandes, vont emporter la décision. La victoire doit être totale
Exposition itinérante
La première offensive est planifiée pour le printemps
L'offenive Michael, première phase de a Kaiserschlacht, est planifiée dans le secteur de l’armée britannique, à la jointure des forces françaises et anglaises, misant sur le manque de coordination du commandement allié. Début mars, 200 des 240 divisions de l’armée allemande sont en place.
Les Allemands vont multiplier volontairement les attaques de diversion en Lorraine, en Alsace, en Champagne pendant le début de l’année et déchaîner les feux de l'enfer sur le front de l'Ouest, durant cinq offensives terribles...
Armistice et Révolution
La victoire va revenir aux alliés, après 8 mois de combats acharnés où l'usure des ressources allemandes conjuguée à l'arrivée en masse des sammies américins va avoir raison des ambitions pangermaniques.

L'État-Major allemand a informé dès septembre le Kaiser de la situation intenable de l'armée impériale et de la probable rupture de la ligne Hindenburg, une menace directe sur le territoire de l'Empire.

Début novembre, après un mois pendant lequel les Américins ont servit d'intermédiaire, les émissaires allemands arrivent dans la région de Compiègne pour plusieurs jours de négociations.

En plein pour-parlers, la Révollution éclate en Allemagne et la République de Weimar proclamée le 9 novembre. C'est donc sous son autorité qu'est signé, le 11 novembre 1918, l'Armistice qui met fin à la Grande Guerre.
Exposition itinérante
Les conséquences
Le monde du XXe siècle va sortir bouleverser du conflit. La dislocation des empires russes, puis Austro-Hongrois, ottomans et allemand va redessiner la carte de l'Europe, notamment en Europe central et dans les Balkans, et initier un mouvement durable de décolonisation.

Les États-Unis d'Amérique, devenus le leader économique et financier de la planète, ont compris que leur sort est lié à celui de la vielle Europe et vont désormais s'intéresser aux affaires européennes. Wilson Woodrow va imaginer la Société Des Nations espérant que les leçons de l'affrontement qui a tué 9, 5 millions d'hommes et de femmes, et blessé ou mutilés le double, sera bien le dernier.

Quel sera l'avenir de l'Europe et du monde désormais ?
Une exposition de 12 visuels à la location ou à l'achat.
Inscrivez-vous et consultez tous les tarifs
exposition itinérante, inscrivez-vous
Visionnez l'exposition en détail
exposition itinérante 1918, la Victoire et la Paix
Tout sur la location.
exposition itinérante, tout sur la location
Exposition itinérante

Commentaires

Ecrire un commentaire