1916, Verdun, le coeur de la France (3D)

 

Publics : tous publics à partir du collège
2 formules au choix :
. 4
Visuels 45 x 60 cm et 20 visuels 30 x 30 cm
. 4 Visuels 60 x 80 cm et 20 visuels 45 x 45 cm
. 4 Visuels 60 x 80 cm et 20 visuels 60 x 60 cm
Support : bâche pvc 380 gr
Fixation : oeillets métalliques


LOCATION

Après 4 visuels d'introduction au format A1 et en 2D, 20 documents en relief sur la bataille sont proposés, avec leur lot de lunettes anaglyphiques.

"1916, Verdun, le coeur de la France", est une exposition anaglyphique permettant de découvrir 20 documents restaurés en 3D. La série de visuels est introduite par un visuel "titre" et trois visuels de contenus présentant les forces enjeux, les forces en présence et les phases de la bataille.

La vision en relief permet une immersion en profondeur dans l’univers du soldat français, le « poilu », et des multiples contextes de son engagement durant le conflit. La diversité des documents collectés, le soin apporté à leur restauration et à la constitution de séries cohérentes mettent en valeur ces documents d’exception et proposent aux visiteurs une plus grande proximité avec les événements.

Les photographies sont accompagnées de citations issues de carnets reconstitués (non de correspondances) décrivant des situations réelles.

Où vont-ils attaquer ?
Malgré les échecs des offensives de 1915, la stratégie de rupture, qui doit ramener la guerre de mouvement par opposition à la guerre de tranchées, n'est pas remise en question côté français. Début 1916, les Allemands n'y croient plus. À l'Est, malgré leurs succès, les territoires étendus ne sont pas propices à cette guerre de mouvement. L'Allemagne va choisir « l'usure », se concentrer sur UN objectif et y épuiser les forces de l'ennemi grâce à sa puissante artillerie lourde. Il reste à choisir cet objectif : Belfort, Verdun…
Verdun, à proximité de sites industriels et de moyens de communication importants, a des faiblesses défensives. Présents sur 3 fronts dans la région, les Allemands le savent. Alors que Belfort est retenue comme premier objectif, en décembre, l'annonce du désarmement de Verdun fait pencher la balance. Verdun est donc mal desservie, désarmée et ses effectifs peu expérimentés. Pour Falkenhayn, enfin, Verdun est "le coeur de la France", un coeur que les Français vont s'épuiser à défendre... Début 1916, les Allemands déploient des actions tout azimut sur le front de l'Ouest afin de faire diversion.
Côté français, c'est le doute. Mais depuis la fin de l'année 1915, à Verdun, des indices convergent. Les constructions de voies, l'activité ferroviaire observée par l'aviation, les informations des services de renseignement sur les batteries, les transports, les mouvements des troupes d'élite... Les témoignages des déserteurs confirmant une offensive imminente... Au matin du 21 février, les troupes sont précisément en alerte depuis déjà plusieurs jours. L'effet de surprise n'est pas....

les différents THÈMES des photographies restaurées sont les suivants :

  (1) Une halte ou « échelon »
  (2) La relève
  (3) La relève
  (4) En ligne
  (5) En ligne
  (6) La corvée de tranchée
  (7) La corvée de soupe
  (8) Le bombardement
  (9) La patrouille
(10) Alerte aux gaz
(11) Avant l'attaque
(12) La conquête du sommet
(13) Après l'assaut
(14) La contre-attaque ennemie
(15) Le poste de secours
(16) La défense des forts
(17) Douaumont repris
(18) Les Sammies
(19) Les décorations
(20) La garde


320.00

20 visuels 30x30 cm / 4 visuels 45x60 cm sur bâche 380 gr + 12 lunettes

Produits associés

1914-1918, les services de santé des armées (3D)

  Publics : tous publics à partir du collège ► 2... {FICHE_ASSO_VOIR@70}

{FICHE_ASSO_PRIX}