15 bonnes raisons pour s'investir dans le travail de mémoire

Résumé article 1/4 : après les commémorations de la Grande Guerre, qu'en sera-t-il du travail de mémoire, en 2019 ? Alors qu'il est désigné par les Institutions de la Ville comme un outil de médiation indispensable, il peine à trouver une place plus affirmée dans les programmations culturelles.

Le travail de mémoire réunit des atouts très attractifs pour l'animation. Les sujets historiques peuvent être utilisés dans une multitude de cadres faisant du travail de mémoire un véritable outil de l'animation pour tous les acteurs de la culture, du patrimoine, des grandes causes, du monde associatif ou des collectivités locales en général.

Les ressources pédagogiques sont nombreuses pour concevoir une action mémorielle qui constitue un cadre propice à la rencontre entre les citoyens, leur information et le débat ou la participation sous toutes ses formes...

15 bonnes raisons pour s'investir dans le TRAVAIL DE MÉMOIRE

 Une programmation dans la programmation

Comme pour beaucoup de projets, c'est aussi sur la récurrence et la durée que le travail de mémoire va s'épanouir auprès des citoyens. La variété et l'accessibilité des ressources permettent de construire une démarche dans le temps plus facilement que pour d'autres champs culturels.

 Une multitude d'outils

Dans le domaine historique, les fonds privés ou publics d'expositions, les livres ou les produits audio-visuels offrent une grande variété d'outils économiquement accessibles.

 Des sources qualifiées

Depuis deux décennies, les sources disponibles grâce à Internet se sont multipliées et améliorées. Près de 2 millions d'images d'archives libre de droit sont accessibles en ligne et de nombreux sites qualifiés proposent des contenus de qualité dans le domaine historique.

 De nombreux réseaux

Archives départementales, musées locaux, centres de ressources, historiens ou chercheurs, société d'histoire, collectionneurs... L'exercice de mémoire réunit de nombreux acteurs et réseaux, un vivier d'intervenants et de ressources pour enrichir plus facilement vos événements et votre programmation.

 L'effet calendrier

La planification d'actions culturelles mémorielles bénéficie chaque année d'un grand choix de dates et de thèmes potentiels. L'histoire de la République, celle du continent européen puis du monde pour ses grandes articulations, la vie des grandes personnalités ou les journées de l'ONU proposent déjà pour 2019 des dizaines d'opportunités calendaires variées et combinables.

 Le développement du travail avec le monde scolaire

Les commémorations nationales se sont rapprochées du monde scolaire ces dernières années. Organiser une programmation liée au travail de mémoire est un bon moyen d'initier ou de renforcer le partenariat avec les établissements scolaires et les professeurs d'histoire-géographie de votre territoire.

 Le travail de mémoire comme moyen de médiation

Le travail de mémoire favorise l'expression des citoyens. Il est un socle de connaissances qui permet de disposer d'un espace de rencontre apaisé, de valoriser le territoire, ses habitants ou parmi eux, les populations issues de l'immigration et leur histoire.

 Pour faire reculer les stéréotypes et les préjugés

CGET : "Elle est un moyen de traiter des discriminations quand le contexte local ne le permet pas. La finalité des actions, dès lors qu’il s’agit de valoriser les territoires et/ou leurs habitants, vise à légitimer la place des descendants de migrants, à déconstruire les stéréotypes et les représentations en produisant de la connaissance à partir des archives disponibles et de la parole des habitants."

 Comme éveil à la citoyenneté

La transition de l'histoire à la citoyenneté et à ses multiples aspects est naturelle. Le travail de mémoire est un parfait tremplin à la sensibilisation des jeunes générations au bien commun et à l'exercice de leurs libertés.

10  Le potentiel inter-générationnel

Dans une large majorité de cas, l'histoire est fédératrice. Elle est une expression de notre héritage commun et s'adresse naturellement à tous les générations. À ceux qui ont été témoins, ceux qui ont hérité ou aux jeunes générations qui en seront demain les nouveaux passeurs.

11  La valorisation du patrimoine

Les lieux de patrimoine peuvent renforcer leur attractivité par une programmation de thèmes historiques. Les expositions vont faciliter l'appropriation du patrimoine et  renouveler l'actualité du lieu... Autant d'occasions pour informer, inciter à la visite puis aux visites plus régulières.

12  Une introduction naturelle à la culture locale

Comme pour le patrimoine, une programmation historique constitue un fil d'ariane pour valoriser la culture locale et enrichir sa découverte.

13  L'histoire en prise avec l'actualité

Comme pour l'éveil à la citoyenneté, de nombreux thèmes historiques constituent un apport pertinent aux actions d'information ou de sensibilisation des publics à des débats d'actualité ou aux grandes causes.

14  L'attente d'exemplarité des citoyens

Les actions mémorielles répondent particulièrement bien aux attentes d'exemplarité toujours présentes chez les citoyens. L'engagement et l'oeuvre des grandes personnalités comme l'histoire des idées humanistes pouvant proposer des temps de réflexion et de sensibilisation efficaces.

... 15  L'histoire est d'abord une aventure passionnante

L'histoire de la pensée, l'histoire de la France et du continent, les découvertes de la sciences, les conquêtes de libertés, l'engagements des grandes personnalités... Humaine, sociale, politique, l'histoire est d'abord une aventure passionnante...

Une programmation dans la programmation (3/4)

Commentaires

Ecrire un commentaire